Historique

Les années 90 

C’est au début des années 90 que le District du Guiers s’est constitué par le regroupement de communes issues des anciens cantons de Saint-Genix sur Guiers et de Pont-de-Beauvoisin qui avaient vu l’opportunité d’organiser le développement économique autour du demi-échangeur de Belmont-Tramonet.

Cette initiative a été fortement soutenue par le Conseil Général de la Savoie dans le cadre de sa politique économique visant à constituer six « pôles d’équilibre » savoyards. Le Parc d’Activités Val Guiers a ainsi été labellisé « pôle d’équilibre de l’Avant-Pays Savoyard » et a bénéficié des aides départementales importantes pour son développement.

Partie du parc d’activité Val Guiers en 2017

 

Structure à fiscalité propre opérationnelle dès 1992, le District du Guiers a eu pour compétence initiale et principale le développement économique, afin de réduire les concurrences stériles entre les différentes zones d’activités communales, d’harmoniser les pratiques en la matière d’interventions économiques, de conforter le tissu économique local et d’attirer de nouvelles entreprises sur une nouvelle zone intercommunale autour du demi-échangeur de Belmont-Tramonet.

Dans le domaine du développement économique, le District s’est attaché à proposer aux entreprises non seulement un nouveau foncier économique, mais aussi des bâtiments neufs d’activités sur la nouvelle zone du Parc d’activités Val Guiers.

Le Parc Val Guiers a ainsi accueilli des entreprises dans des secteurs aussi divers que la logistique (entreprise Jeantin-Casset, groupe Bernard Automobiles), la plasturgie (entreprises NP Savoie, Apira), les matériaux composites (entreprise Apsac), la peinture (entreprise Blanchon-Syntilor), le commerce agricole (Ceregrain), les travaux publics (Gavend).

Partie du parc d’activité Val Guiers en 2017

Parallèlement, pour offrir des locaux adaptés aux créateurs d’entreprises, souvent issus de la plate-forme d’initiative locale du Syndicat Mixte de l’Avant-Pays Savoyard (SMAPS), une pépinière d’entreprises a été créée à Pont de Beauvoisin dans les anciens locaux du lycée Pravaz où sont hébergés aussi le service d’instruction des demandes d’urbanisme de l’Etat et la Trésorerie Générale.

 

Dans le domaine agricole, une politique de concertation avec les professionnels a été engagée très tôt avec la mise en oeuvre d’ Opérations Groupées d’Aménagement Foncier (3 programmes d ‘actions de 3 ans se sont succédés), des animations dans les domaines des  maîtrises des pollutions d’élevage et de la déprise agricole, et dans la constitution de réserves foncières agricoles.

Au niveau de l’activité touristique, un Office de tourisme intercommunal a été créé à Saint-Genix sur Guiers, géré par une association financée par le District.

 

 

Depuis 2000

Le District du Guiers s’est transformé en 2000 en Communauté de Communes Val Guiers.

La Communauté assume également la gestion déléguée des transports scolaires, le financement de la défense incendie, du traitement des ordures ménagères et a peu à peu renforcé ses compétences dans le domaine de l’environnement (entretien des berges des cours d’eau du Truison et du Rieu, inventaire archéologique, sentiers d’intérêt communautaire, mise en place d’un Service Public d’Assainissement Non Collectif).

Plus ponctuellement la Communauté offre des services mutualisés aux communes membres comme la numérisation du cadastre, les schémas directeurs d’assainissement…

C’est en 2002 que la Communauté de Communes a investi de nouveaux locaux sur le Parc Val Guiers où elle héberge également le Syndicat Mixte de l’Avant Pays Savoyard.

En 2013, la Communauté de Communes a élargi fortement ses compétences dans le domaine des services à la population en décidant de se substituer aux communes au niveau de la gestion de la petite enfance et de l’enfance-jeunesse. La CCVG est ainsi devenue gestionnaire des bâtiments abritant les multi-accueils, la micro-crèche et les centres de loisirs. En parallèle ,elle assure la mise en œuvre des Contrats « Enfance Jeunesse », « Territorial Jeunesse « et le Projet Educatif Territorial lié à la réforme des rythmes scolaires.

Au 1er janvier 2014, la fiscalité économique unique est devenue la règle au niveau de la CCVG avec comme corollaire, la gestion de l’ensemble des zones d’activités économiques présentes sur le territoire communautaire soit plus de 170 hectares.

Le 30 juin 2015, le Syndicat Mixte de l’Avant-Pays Savoyard adoptait le Schéma de Cohérence Territoriale (SCOT) qui fixe pour les 30 années à venir les grandes orientations d’aménagement de notre territoire.

Fin 2015, l’Office du tourisme du Pays du Lac d’Aiguebelette est né de la fusion des offices de tourisme de Val Guiers et du Lac d’Aiguebelette. Il amorce la structuration de la promotion touristique à l’échelle qui est celle de la destination touristique cohérente qu’est le Pays du lac d’Aigebelette.

En 2016, la CCVG a été amenée à réviser ses statuts dans le contexte de la réforme territoriale nationale (loi NOTRE ) et à renforcer ses compétences dans divers domaines : mise en place du Très Haut Débit, actions sociales d’intérêt communautaire, mobilité, transition énergétique…